Je suis Norman

épisode 4 de la série Nicolas fait des analyses

Comment un sociologue et un youtubeur peuvent-ils parler de la même chose, en l’occurrence des pratiques de drague? C’était le sujet de mon précédent article. Le voyage continue: après m’être intéressé aux processus de fabrication de différences que sont les « représentations » et les « ruptures » , voici venu le temps de me pencher sur un mécanisme nouveau.


Des idéaux…

Norman, comme à son habitude, commence sa vidéo par un plan (0:00-0:15) dans lequel il fait un petit discours introductif. Ici, il parle du printemps, des gens qui sortent à Paris parce qu’il fait beau et rajoute:

Et moi je me suis dit que j’allais en profiter pour devenir un mec, un vrai, genre… un peu viril et tout. Bon, je crois que c’est plutôt réussi.

« Faux! » , poursuit une voix off, doublée d’un texte superposé à la vidéo. Que se passe-t-il? Au concept d’ « homme » est attribuée une qualité: la virilité. Une « représentation » est ainsi (re)créée. Erving Goffman (2002: 104) évoque ces processus:

Premièrement, notons que les idéaux traditionnels de la féminité et les idéaux de la masculinité sont similaires en ce qu’ils tendent tous deux à être défendus, pour le sexe concerné, par les deux sexes. En même temps, ces idéaux sont complémentaires en ce que ceux qui caractérisent les femmes sont différenciés de ceux qui caractérisent les hommes et que, pourtant, les uns et les autres s’ajustent parfaitement. La fragilité s’accorde avec la force, la douceur avec la dureté, la serviabilité permanente avec l’orientation vers des projets, l’ignorance en mécanique avec la compétence en mécanique, la sensibilité à la souillure contre l’insensibilité à la souillure, et ainsi de suite.

Bienvenue aux pays des idéaux! Et des vidéos comme « 10 choses que les femmes font mieux que les hommes » ou « Les techniques de drague » renvoient elles aussi à ces idéaux de « féminité » ou de « masculinité » : les femmes auraient la capacité de faire deux choses en même temps, seraient plus observatrices, posséderaient un instinct maternel et les hommes auraient le devoir de faire le premier pas. Et cette liste n’est de loin pas exhaustive.

La vidéo ci-dessus consiste entre autres en une déclinaison de caractéristiques associées à la virilité, que l’on retrouve par ailleurs dans d’autres vidéos de Norman:

  • Mettre de l’aftershave ( « Nous, les imberbes » )
  • Faire de la musculation ( « Les mecs musclés » )
  • Être ténébreux
  • Serrer la main fort ou ouvrir une canette avec un briquet
  • Craquer ses doigts

… qui se font distancer

J’ai beaucoup de plaisir à regarder les vidéos de Norman. Et je crois que ce plaisir a beaucoup à voir avec un ressort comique que le youtubeur utilise extrêmement souvent. Et pas seulement lorsqu’il aborde des thématiques de genre. Cette technique consiste à présenter un idéal, puis à explorer le décalage avec cet idéal:

  • Il dit qu’il est devenu un mec viril (IDÉAL), une voix off et un texte indiquent que c’est faux (DÉCALAGE).
  • Il se fait l’écho d’une publicité qui affirme que l’aftershave apaise après le rasage (IDÉAL), puis joue une scène dans laquelle l’aftershave lui brûle le visage (DÉCALAGE).
  • Il dit qu’un ami lui a conseillé de se dépasser en faisant de la musculation pour que cela fasse effet (IDÉAL). Cette affirmation est suivie par un plan dans lequel Norman souffre pour ouvrir une armoire de cuisine à cause de ses courbatures (DÉCALAGE).
  • Il joue une scène dans laquelle il endosse le rôle d’un « brun ténébreux » qui se réveille le matin avec un bruit d’orage et des lunettes de soleil en demandant « Il reste du café sans sucre? » (IDÉAL). Un autre plan tranche avec cette scène: on y voit Norman qui mange des céréales (apparemment des Kelloggs, plutôt associées aux enfants) dans son lit avec un pyjama jaune sur lequel figurent des motifs d’ours et le texte « Tous au lit » (DÉCALAGE).
  • Il dit qu’ouvrir une cannette avec briquet fait partie des choses que l’on doit savoir faire pour paraitre viril (IDÉAL) puis demande à une femme de lui ouvrir sa bière avec un briquet parce qu’il n’y arrive pas (DÉCALAGE).
I’m_a_lonely_clown_(3878696226)
« I’m a lonely clown » – Image: commons.wikimedia.org – La technique comique du décalage, très présente dans l’esthétique clownesque, structure de nombreuses vidéos de Norman (par exemple « Les mecs musclés »)

 Identifications

Au niveau formel, on peut remarquer que cette alternance entre idéaux et décalages est souvent couplée avec l’alternance entre plans dans lesquels Norman est face à la caméra pour s’adresser à l’internaute et plans de scènes plus réalistes – avec « quatrième mur » plus ou mois opaque pour reprendre le jargon théâtral. Par exemple, Norman dit que l’aftershave est censé apaiser face à la caméra (NARRATION), puis joue la brûlure à l’aftershave (ACTION).

Ce qui me fait rire, c’est que je m’identifie le plus souvent aux situations de décalages plutôt qu’aux idéaux de la masculinité (mais je ne le vis pas spécialement mal). Pour être honnête, je ressemble davantage en me levant à Norman qui mange ses cornflakes en pyjama dans son lit qu’au brun ténébreux qui demande son café. Et cette identification est encore plus forte lorsque l’idéal est narré et le décalage joué. Car l’action filmée a une valeur documentaire (même si personne n’est dupe puisque les situations sont fictives, souvent exagérées) par rapport à la narration – j’ai évoqué cette question dans la dernière partie de l’épisode 2. Je ne veux pas prendre mon cas pour une généralité, mais peut-être beaucoup de personnes s’identifient-elles également à ces situations de décalage? Cela expliquerait en partie le succès de Norman.

En résumé, définir un idéal (une « représentation » , une exagération) puis mettre en scène le décalage. Ce tiraillement fait écho au bal des petites tragédies et comédies quotidiennes.


Bibliographie

GOFFMAN Erving. 2002. L’arrangement des sexes. Paris: La Dispute.115 p.

2 réflexions sur “Je suis Norman

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s